ARMOIRE PHYTO 60 V STOCKAGE PRODUITS PHYTOSANITAIRE ingeshop
zoom_out_map
chevron_left chevron_right

ARMOIRE PRODUITS PHYTOSANITAIRE - PHYTO 60V - HAUTE 1 PORTE

L'armoire haute 1 porte PHYTO 60V est spécialement conçue pour le stockage de produits phytosanitaires (pesticides, herbicides, fongicides...). Equipée d'une porte battante simple paroi fermant à clé dotée d'une serrure 3 points, de 3 étagères réglables en hauteur et d'un bac de rétention, elle peut acceptée jusqu'à 60 kg de charges par niveau uniformément réparties. De conception robuste, de par sa construction en acier 8/10ème et d'un revêtement époxy Vert RAL 6010. Ses équipements de base et son format en font l'une des armoires de stockage pour les produits dangereux phytosanitaires les mieux adaptées du marché à un prix économiquement acceptable. 

L'armoire PHYTO 60 V vous offre également la possibilité d'associer facilement une ventilation (collerette de raccordement) pour renforcer la sécurité des utilisateurs.

Application : stockage des pesticides, fongicides, herbicides et autres produits dangereux utilisés en agriculture, laboratoires, industries...

Conformes aux dispositions du code de la santé publique : articles R.5162 et R5170. 

L'armoire PHYTO 60V est livrée avec les pictogrammes normalisés conformes aux normes ISO 3864.

549,00 € HT
Livraison sur toute la France métropolitaine
  • FORMAT : Armoire haute 1 porte
  • DIMENSIONS EXTERNES (LxPxH) mm : 540 x 450 x 2000
  • DIMENSIONS INTERNES (LxPxH) mm : 530 x 430 x 1980
  • EQUIPEMENTS INTERNES : 3 étagères + 1 bac de rétention en acier peint (charge max 60 Kg uniformément distribués)
  • CAPACITE DE STOCKAGE : 48 litres
  • POIDS (kg) : 45

CARACTERISTIQUE TECHNIQUES :

  • Construction robuste en acier revêtement époxy vert RAL 6010
  •  Acier 8/10.me
  • Portes battantes simple paroi
  • Fermeture à clé de sécurité 3 points pour une protection contre les vols.
  • Etagères de rétention en acier peint, réglables en hauteur
  •  Prédisposition à la ventilation par collerette de raccordement diam. 125 mm
  • Conformes aux dispositions du code de la santé publique : articles R.5162 et R5170.
  • Pictogrammes normaliés conformes aux normes ISO 3864

EQUIPEMENTS EN OPTION :

           

VENTILATION : 

Nous vous recommandons vivement l’ajout d’un caisson de ventilation ou de filtration à votre armoire de sécurité. Le caisson permet d’extraire les vapeurs stagnantes contenues de votre armoire. Il existe différents types de caissons: les caissons de ventilation et les caissons à filtration moléculaire.  

Les caissons de ventilation 

Le ventilateur inclus dans ce caisson permet d'aspirer les vapeurs toxiques contenues dans l'armoire, et de les rejeter à l'extérieur de l'établissement à l'aide d'une extraction en toiture ou murale. Le caisson doit ainsi être raccordé à l’extérieur à l’aide d’une gaine flexible ou rigide. Il peut être équipé d’un petit filtre à charbon actif en cas de besoin. 

Si vous n’avez pas la possibilité de rejeter les vapeurs en extérieur, vous devrez alors vous diriger vers un caisson de filtration. 

Les caissons à filtration moléculaire

Ils sont équipés d'un filtre à charbon actif permettant de purifier les vapeurs toxiques dans l'enceinte du caisson, et de les rejeter dans la pièce de manière saine. De plus, leur système de filtration est testé et homologué à la norme NF X 15-211 – mai 2009. Le filtre à charbon actif doit être choisi selon les produits stockés dans l’armoire. Il devra ensuite être changé tous les ans afin d’assurer un bon fonctionnement de la filtration. 

Les deux types de caisson peuvent être posés directement sur la collerette de raccordement de l’armoire. Le caisson est muni d’un joint néoprène permettant de garantir l’étanchéité du caisson. Aucun kit de raccordement n’est nécessaire entre l’armoire et le caisson. 

           

RAPPEL DES RÈGLES DE SÉCURITÉ CONCERNANT LE STOCKAGE DES PRODUITS PHYTOSANITAIRES 

Le stockage des produits phytosanitaires doit être éloigné des cours et points d’eau, des cultures sensibles, des habitations, des zones de stockages alimentaires (aliments pour bétail, légumes...), des zones de concentration de personnes, des lignes électriques.

Prévoir un accès facile au local pour les camions de livraison et pour l’évacuation des déchets.

La zone de stockage pour les produits phytosanitaires peut se présenter sous la forme d’un bungalow, d’un conteneur ou d’une armoire de sécurité. Ils doivent être :

aérés ou ventilés

Etre fermés à clef (article 4 du d.cret 87-361 du 27 mai 1987)

la porte doit s’ouvrir vers l’extérieur

le sol doit être étanche (plancher de rétention, palettes de rétention, bacs de rétention...) l’éclairage doit être suffisant.

l’installation électrique doit être conforme à la norme NF C.15.100

apposer sur la porte du bungalow, du conteneur ou de l’armoire, une signalisation comportant notamment les consignes de sécurité, pictogrammes de danger normalisés... (Article R. 232-12-14 du Code du Travail et article 10 du d.cret 87-361 du 27 mai 1987).

prévoir un extincteur à incendie à l’extérieur de la zone de stockage (article R. 232-12-17 du Code du Travail) et un équipement de premier secours adapté (article R. 232-1-6 du Code du Travail).

prévoir une réserve de matière absorbante à proximité, en cas de fuite ou de renversement accidentel des produits

------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

DECRET N°87-361 DU 27 MAI 1987

Article 1 : . Les dispositions du présent décret sont applicables aux établissements agricoles mentionnés à l’article L. 231-1 du code du travail .

Article 2 : . L’employeur est tenu de se conformer aux indications de l'étiquetage qui sont rendues obligatoires par les textes réglementaires pris en application de l’article L. 231-6 du code du travail ou de l’article L. 626 du code de la santé publique pour assurer la protection contre les dangers que comporte l’utilisation des produits anti-parasitaires. .

Article 3 : . Les produits anti-parasitaires doivent être conservés dans leur emballage d’origine jusqu’au moment de leur utilisation .

Article 4 : . Les produits antiparasitaires doivent être placés dans un local réservé à cet usage. Ce local doit être aéré ou ventilé. Il doit être fermé à clef s’il contient des produits anti-parasitaires classés très toxiques, toxiques, cancérogènes, tératogènes ou mutagènes. Cette clef est conservée par l’employeur.

Article 5 : . Seul peut être utilisé du matériel réservé à l’usage des produits anti-parasitaires. Ce matériel ne doit pas être utilisé pour assurer l’approvisionnement en eau superficielle ou souterraine captée nécessaire aux dilutions. Les ustensiles également réservés à cet usage doivent être placés dans le local prévu à l’article 4 ci-dessus. 

Article 6 : . Lorsque ce port est prévu par l’étiquetage, l’employeur est tenu de veiller à ce que les travailleurs portent des équipements de protection adaptés, notamment lors des opérations de préparation des bouillies, des mélanges et lors des opérations d’application des produits. L’employeur ou son préposé. doit s’assurer du bon état de fonctionnement et du réglage approprié tant du matériel que des équipements de protection.

Article 7 : . L’employeur a la charge de la fourniture du matériel et des équipements de protection. Il veille à leur entretien et assure leur remplacement périodique ainsi qu’en cas de défectuosité. Les équipements de protection doivent être lavés à l’eau additionnée d’un produit approprié.

Article 8 : . Par dérogation aux dispositions de l’article R.232-24 du code du travail, les équipements de protection doivent, après leur nettoyage, être placés dans une armoire vestiaire individuelle destinée à ce seul usage et située dans un local autre que celui visé à l’article 4 ci-dessus.

Article 9 : . Après les opérations de préparation des bouillies et des mélanges, l’employeur doit veiller à ce que

les travailleurs se lavent les mains et le visage. A l’issue des opérations d’application des produits, il doit veiller à ce que les travailleurs se lavent le corps. Une réserve d’eau et de produits appropriés destinés au lavage immédiat des souillures accidentelles doit être disponible à proximité du lieu où sont préparés et appliqués les produits. 

Article 10 : . L’employeur doit interdire aux travailleurs de priser, de fumer, de boire et de manger lors de toute exposition aux produits anti-parasitaires et avant qu’il ait été procédé au nettoyage corporel .

Article 11 : . Les traitements d’application des produits anti- parasitaires doivent être effectués de manière à éviter que le vent ne les rabatte sur les travailleurs .

PHYTO 60V - K89112CP
100 kg
2 Produits

Vous aimerez aussi