CUVES EN ACIER PRE-EQUIPEE A ENTERRER  (de 30 000 Litres à 120 000 litres)
zoom_out_map
chevron_left chevron_right

CUVES EN ACIER PRE-EQUIPEE A ENTERRER (de 30 000 Litres à 120 000 litres)

RESERVOIR EN ACIER DE 30 à 120 m3 A ENTERRER

Conception conforme à la Norme NF E 86 410

 1  Réservoir en acier à enterrer

Options

 3  Plateau de trou d’homme avec équipements

 4  Support de regard

 5  Regard métallique

 6  Trappe de visite en aluminium

 7  Chambre d’accès polyéthylène

 8  Tampon de piste

 10  Ceinture d’ancrage

 11  Chassis speed

 14  Mise à la terre

 15  Piquage à bride de jumelage

 16  Trop plein DN 100

 17  Bride raccordement avec robinet à flotteur 

 18  Trou d’homme de visite

 19  Echelle intérieure en aluminium

DEMANDER VOTRE DEVIS

Fabrication standard

  • Tôle acier carbone S235JR (fonds et viroles épaisseur 6 mm)
  • Trou d’homme d’accès Ø 600 mm équipé de 3 manchons (2 x 3" et 1 x 4")
  • Crochets de manutention
  • Peinture extérieure époxy polyuréthane (contrôle à 2500 Volts)
  • Epreuve d’étanchéité et certificat de conformité

Sur demande

  • Revêtement intérieur
    Epoxy HBG ep.150μ (sans grenaillage)
    Vernis bitumineux ep.50μ (sans grenaillage)
  • Fabrication inox
  • Autre diamètre

Le réservoir cylindrique enterré est la solution la mieux adaptée pour réaliser des réserves d’eau incendie.

  • Invisible pour l’environnement
  • Aucun risque de perforation accidentelle
  • Aucun risque de gel
  • Forte résistance mécanique ainsi qu’à la corrosion extérieure (revêtement diélectrique)
  • Aucune occupation au sol (surface utilisable hors passage de véhicule ou de charge lourde)
  • Nombreuses options afin de faciliter l’accès aux organes de fonction

Réservoirs type A : réservoirs permettant de réaliser un volume utile de 120 mau niveau du tube d’aspiration (exemple : 4 x 30 mou 2 x 60 m3 ou 1 x 120 m3)

Réservoirs type B : réservoirs devant être équipés d’un robinet à flotteur ou d’une électrovanne raccordé en permanence au réseau, afin de compenser le volume manquant.

Rappel
La circulaire interministérielle n°465 du 10 décembre 1951 précise que les pompiers doivent pouvoir soutirer 120 mminimum en 2 heures

CUVACENTLI